«Dieu est (aussi) avec moi»

DANS LA TÊTE DE TIM COOK

Mélanie Chappuis s’est glissé cette semaine dans la peau de Tim Cook, le patron d’Apple, qui vient de révéler son homosexualité.

iPod, iPhone, iPad. Et des sous-inventions, de vagues améliorations, nouvel iPhone, nouvel iPad, cancer de Steve Jobs, re-nouvel iPhone, sous-invention légèrement plus inventive: tablette, et nouvel iPhone, et en attendant le suivant, je suis gay (toujours faire parler de nous). Je suis fier d’être gay et ce n’est pas une punition mais une grâce divine. Un cadeau de Dieu. Oui, de Lui auquel j’ai droit aussi, même le pape est d’accord, ou presque. Dieu, qui n’est pas réservé à ceux qui se marient comme il faut, ni aux gentilles familles avec pères travailleurs et mères reproductrices.

Les temps changent, les familles se réinventent, les gays deviennent parents, et Apple is watching you autant que Dieu, ce qui fait de moi son égal, au moins son disciple. Je suis gay et du haut de mon cloud je vous offre cette parcelle de ma vie privée, à vous, clients, consommateurs, à vous, mes frères qui avez choisi de tout me dire, tout me montrer.

Je suis gay et ça vaut davantage la peine de l’afficher aujourd’hui qu’il y a quinze ans, quand on n’entendait pas parler d’islamistes et de Russes homophobes, qu’il y avait moins de gens fiers d’être contre le mariage pour tous, contre nos «dégénérescences», contre l’avortement, pour le retour des femmes à la maison, voilées, au moins cachées, quelle idée.

Moi, les femmes, je les veux en jupe et en talons, cheveux à l’air et ovocytes éventuellement congelés, fortes comme des mères qui renoncent à leurs enfants au moins pendant qu’elles se défoncent au travail. Ou alors à temps partiel, au bas de l’échelle, courant à l’école, préparant le goûter, puis le dîner, pendant que le dernier bave sur l’iPhone que le grand a cassé, un vieux 4S à vitre fendue, parfumé au lait caillé, pourquoi pas, si elles préfèrent ça, chacun son choix, qui a un coût, ce n’est pas moi qui leur fais des enfants et il s’agit de réalisme bien plus que de cynisme. Du cynisme, je n’en ai pas tant que ça, pas plus que je n’ai vraiment le sens du marketing.

Avec ma déclaration, Apple deviendra gay, se mettant à dos une partie de la planète qui est en augmentation. Aujourd’hui, lorsque je monte dans un taxi, je ne discute plus avec les chauffeurs. Ils mettent leur radio à fond, j’entends le mot Allah qui revient comme une prière ennemie, j’arrive à destination, je paie, ils redémarrent. Je ne saurai pas comme jadis que mon conducteur s’appelle Fazal ou Saad, qu’il est Pakistanais ou Bengladeshi, qu’il a une femme et des enfants, ici ou au pays. Je ne lui raconterai pas que je suis Tim, homosexuel et grand patron. Aujourd’hui on le sait sans se le dire et on se méfie, on se méprise.

Je refuse que Dieu ne soit 

qu’Allah, et je refuse que Dieu m’exclue. Je suis gay: affirmation de moi, positionnement stratégique, déclaration d’amour, de guerre, qui m’aime nous suive, Apple et moi, il est hélas à nouveau temps de former les équipes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0