Publications

"un recueil bouleversant sur les femmes du monde dans toutes leurs diversités et leurs beautés."

Femmes du monde, d’hier et d’aujourd’hui. Femmes qui nous ressemblent ou parfaites opposées. Peu importe. Femmes. Voici ce qui compte. Sœurs, mères, amantes, épouses. Filles. Dames. Nous constituons le monde et Mélanie Chappuis, dans ce petit livre sublime intitulé « Ô vous, sœurs humaines », un titre comme un appel et un rappel de ce que nous sommes, a un petit mot pour chacune d’entre nous.

Marine Stisi, TouteLaCulture.com

 


couverture livre Femmes amoureuses

« Traditionnellement l’apanage des hommes lorsqu’il s’agit de porter haut la figure de l’être aimé et désiré, la singularité de Femmes amoureuses fait presque figure d’exception littéraire tant y est donné à percevoir l’intimité féminine dans sa relation à l’amour. C’est ce tour de force qu’effectue l’écriture de Mélanie Chappuis qui parvient à exprimer à coeur ouvert, sans fausse pudeur ni vulgarité, à la fois crûment et pudiquement, les déchaînements de la passion amoureuse, ses amertumes et ses joies, ses illusions et ses beautés. »

José Lillo, auteur, metteur en scène, comédien, janvier 2017

 

"Mélanie Chappuis fait revivre dans une conversation un brin surréaliste mais follement actuelle Michée Chauderon, dernière sorcière brûlée à Genève en 1652 et Emma Vieusseux, romancière oubliée".

Fabienne Rosset, magazine Femina, août 2016

 


"Superbe roman d'amour plus fort que la mort malgré le couteau sous la gorge. Très belle écriture, très beau portrait d'un quadra que les femmes aident à se révéler à lui-même, très beau voyage à travers le temps et les sentiments. Sur le même thème rebattu, c'est en somme l'anti-Zorn et cent coudées au-dessus de Love Story - du côté de la vie !"

Jean-Louis Kuffer, 21 mars 2015


Une série de portraits inattendus et intimes qui nous offre le regard d’une auteure sur l’année écoulée. La plupart de ces chroniques ont été publiées dans le quotidien suisse Le Temps, d'octobre 2013 à décembre 2014.


« Dans un jeu assez impertinent d'anachronismes psychologiques où le souci d'exactitude historique est présent (...) la romancière transforme l'icône des catholiques en héroïne romantique, mère courage, amoureuse, femme d'engagement, plus mystique que la moyenne: une militante chrétienne d'avant le christ. »

 Véronique Rossignol, Livres Hebdo, 1er février 2013


« Jamais voyeur ni violeur d'intimité, l'exercice de style se complaît dans sa singularité. Il est futé, sincère, tendre. Mélanie Chappuis met son sens de la répartie au service de l'altruisme ».

 Florence Millioud Henriques, 24 heures, 7 décembre 2013.


« Des confessions intimes où l'inavouable domine et des messages maquillés par le souci de gagner la partie. Autant de modes d'écriture qui révèlent les efforts de dramaturges que les amants déploient pour leurs jeux amoureux. »

 Lisbeth Koutchoumoff, Le Temps, mai 2010


« Nerveuse, fiévreuse, parfois fébrile, l'écriture n'a d'autres références que le rythme des pulsions du coeur .»

 

Isabelle Falconnier, l'Hebdo, 30 avril 2008