Un thé avec mes chères fantômes

Roman

 

«Michée Chauderon, c’était la femme hors de la maison, exclue, refoulée. Emma Vieusseux, vous étiez la femme dans la maison, coupée des autres, ne fréquentant que ceux de votre rang. Moi je dois pouvoir aller et venir entre Châtelaine et le dehors, défendre votre héritage à Michée et à vous tout en inventant le mien. Être dans le monde et hors du monde, c’est déjà une posture d’écrivain ».

Mélanie Chappuis


Extrait: 

Vous êtes mon inconscient ? C’est la première fois que je vous entend aussi distinctement.

- Absolument pas, je suis Emma Vieusseux, la propriétaire de ces murs et vous êtes chez moi. D’ailleurs qu’avez-vous fait du billard ?

- Emma ! Quel plaisir de vous rencontrer, pardonnez-moi, je vais vous remuer un peu, mais vous êtes morte depuis longtemps et le billard est devenu mon bureau. Je pense souvent à vous, je me dis que ça doit vous réjouir, depuis là-haut, de voir que cet endroit réservé aux hommes, qui sentait le whisky et le cigare, embaume aujourd’hui ce magnifique thé vert. Je vous en sers une tasse ?